Le mouvement, la grâce et les parfums de la danse…

Le peintre Edgar Degas est né à Paris en 1834 dans une famille bourgeoise aisée et cultivée. Il est mort dans sa ville natale en 1917 alors âgé de 83 ans.  Nous pouvons lui rendre visite au cimetière de Montmartre… Il est peintre, sculpteur, photographe et appartient au mouvement impressionniste. Il est fasciné par les danseuses et la danse est un sujet qui marque l’oeuvre d’Edgar Degas.                   

Quelques-unes de mes toiles préférées :

                                             Répétition du ballet, par Édgar Degas                                   » répétition du ballet  »

   

Petits rats, par Édgar Degas    

 » petits rats « 

   

Le cours de danse, par Édgar Degas

 » le cours de danse  »                                                                                                                                                                                                                                                                                                   L'école de danse, par Édgar Degas                             

  » l’école de danse « 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires à “Le mouvement, la grâce et les parfums de la danse…”


  1. 0 eultreia1 8 oct 2012 à 10 h 24 min

    Bonjour Marie,
    Quels magnifiques tableaux d’ Edgar Degas! Quel plaisir pour les yeux et le cœur ! Merci Marie. Né en 1834, peut-on espérer une rétrospective Degas en 2014 ? À quand remonte la dernière ? Pourquoi aimons-nous, ce sujet? Ces tableaux ? La beauté de la femme en mouvement ? Est-elle libérée par la danse et partant plus belle encore ? Et ces petits rats, enfants doués, surdoués, si précocement
    plongés dans un milieu de grande exigence, de perfection ne manquent pas de nous interroger .
    Quel feux d’artifice de couleurs et quelle grâce.

    Répondre

    • 1 marie 14 oct 2012 à 8 h 04 min

      Bonjour Claude, un grand merci pour votre commentaire. Les dernières rétrospectives de l’oeuvre d’Edgar Degas en France remonte à 1988 au Grand Palais et tout récemment au printemps de cette année 2012, le musée d’Orsay présentait « Degas et le nu ». Je ne pense pas qu’il y ait eu une exposition rassemblant toutes ses toiles sur le sujet de la danse… Que j’aimerai cela ! Derrière tout cela une réalité : une discipline de fer, un don de soi permanent pour cet art. Nous aimons ce sujet peut-être parce que l’art du corps en mouvement a servi la peinture et la sculpture… Quand nous regardons un ballet, nous sommes séduits par la légèreté, la grâce du mouvement : la courbe d’un bras, le port d’une tête, la cambrure des reins, la tenue d’un buste, l’extension d’un pied sur pointe et n’oublions pas le danseur qui sublime la danseuse et la rend aérienne… Je pense que c’est cette fluidité et cette harmonie qui donnent toute cette magie au mouvement qui fait que « nous aimons »… Bien-sûr Claude, cela est mon ressenti et sûrement que d’autres aiment différemment… Pour ces petits rats, c’est effectivement un apprentissage exténuant et d’une implacable rigueur pendant les leçons et parfois il y a des larmes qu’il faut essuyer doucement et tendrement…

      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire


octobre 2012
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Lahuppe |
Tourdhorizon |
Cielmonavis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Agent territorial en action...
| Jetestpourvous
| Katouya 6